ville de blanzat
 

GESTION DES DÉCHETS VERTS

L’entretien du jardin pour un particulier génère en moyenne 160 kg de déchets verts par personne et par an. Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes par an, bien que cette pratique soit interdite depuis de nombreuses années.

Des solutions alternatives individuelles ou collectives, respectueuses de la qualité de l’air et de l’environnement et simples à mettre en oeuvre existent pourtant tels que le compostage, le paillage ou encore l’apport en déchèterie.

Brûlage, attention danger !

Outre les risques d’incendie qu’il génère et les troubles de voisinage causés par les odeurs et la fumée, le brûlage des déchets verts ménagers contribue significativement à la dégradation de la qualité de l’air et nuit à l’environnement et à la santé.
7 t de particules fines sont émises chaque année à l’échelle de Clermont Auvergne Métropole par le brûlage des déchets verts des particuliers et des activités agricoles, soit 1,2 % des émissions totales du territoire.
A titre indicatif et au niveau des rejets polluants, 50 kg de déchets verts brulés équivaut à 13 000 km parcourus avec un véhicule diesel récent ( Source ATMO AuRA– 2016).

En effet, le brûlage des déchets verts est une combustion peu performante. Elle émet une très grande quantité d’imbrûlés, en particulier si les végétaux sont humides. Les particules véhiculent des composés cancérigènes. Le brûlage des déchets émet également du monoxyde de carbone. En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme des plastiques ou des bois traités.

PLUS D’INFORMATIONS SUR LE SITE DE VALTOM 63


VALTOM 63

fb-share-icon
close
YouTube
Instagram